top of page

ART DURABLE



En ces temps marqués par la prise de conscience environnementale, les artistes se tournent de plus en plus vers des pratiques écologiques. Concrètement, le développement durable signifie la préservation de l’environnement et des ressources naturelles, ainsi que l’équilibre social et économique.

L’architecture, la photographie et l’art sont liés. Ils contribuent à la beauté perçue par celui qui regarde. Je vous présente l’artiste architecte Monsieur Jovanie Sonie NDONG SONGO qui s’inscrit dans cette mouvance respectueuse de notre planète.

Dany : Bonjour Jovanie,

Pouvez-vous me parler de votre parcours ?




Jovanie : Je suis Gabonais, né à Oyem.

J’ai vécu à Libreville entre le primaire et le lycée, puis à Port-Gentil, suivant le parcours classique d’un Gabonais. Après l’obtention de mon baccalauréat, j’ai intégré l’École Africaine des Métiers d’Architecture et d’Urbanisme à Lomé, suite à un concours organisé par une institution internationale, pour poursuivre des études en architecture. Quelques années plus tard, j’ai participé à la rénovation de l’hôtel 2 février, anciennement Radisson Blu, au Togo.

À mon retour à Libreville, je me suis spécialisé dans la construction écologique à l’École des Métiers de l’Architecture. Cette expérience m’a permis de contribuer à des projets significatifs, tels que l’expansion de la gare de Franceville dans le Haut-Ogooué. J’ai eu l’opportunité de participer au développement d’infrastructures de transport, à la commercialisation de produits transformés, à l’équipement et à la réalisation d’audits. Cela inclut des domaines comme le bois, une manière de stimuler l’économie.

Toutes ces initiatives visent à assurer un développement durable et une croissance positive.

Jusqu’à présent, nos efforts en matière d’aménagement dans notre pays ont été largement infructueux. Les choix que nous avons faits en matière de construction se sont révélés être des échecs. Nous sommes en train de remettre en question une partie de notre héritage, car certaines approches ne sont plus pertinentes. Ces dernières années, la chaleur est devenue de plus en plus intense.

Dany : Plusieurs scientifiques parlent de réchauffement climatique avec, entre autres, pour conséquence, dans nos pays subsahariens, d'une présence accrue de fortes chaleurs, de canicule.

Est-ce aussi votre impression ?

Jovanie : Nous ne pouvons plus nous permettre de répéter les mêmes erreurs. Autrefois, la chaleur n’était pas aussi accablante, mais aujourd’hui, la climatisation ne suffit plus. Nous sommes confrontés à des problèmes énergétiques : l’électricité n’est pas disponible partout, et même lorsqu’elle l’est, elle ne parvient pas toujours avec un débit optimal. Les baisses de tension sont fréquentes, et nos maisons, construites avec des briques de ciment, surchauffent. C’est un véritable calvaire. Nous vivons mal, c’est indéniable. Nous ne pouvons plus continuer ainsi. Voici les différentes approches que nous envisageons à l’échelle globale :

Il est temps de repenser notre approche et de trouver des solutions durables pour améliorer notre qualité de vie.

Comment pouvons-nous faire en sorte que nos quartiers soient moins chauds ? Il est crucial de préserver les mangroves, car elles jouent un grand rôle dans la régulation de la température. J’ai remarqué que les terrains d’habitation près des mangroves sont toujours bien aérés et moins chauds. De plus, les mangroves contribuent à la réduction du carbone, ce qui est essentiel pour un urbanisme durable. Afin de réduire la pression de l’urbanisation sur les écosystèmes, nous devons préserver nos écosystèmes flamboyants. En utilisant des matériaux adaptés et en adoptant une architecture qui respecte notre héritage tout en intégrant des technologies modernes, nous pouvons moderniser la construction traditionnelle et favoriser une production industrielle durable.

En somme, ce sont ces démarches qui m’ont conduit aujourd’hui à me retrouver dans ce domaine.

Après l’industrialisation, nous avons pris conscience de l’importance des projets ayant un impact environnemental et social. Cependant, certaines entreprises ne trouvaient pas la bonne approche pour développer ces projets. Pour qu’un développement soit réellement bénéfique aux communautés, il est essentiel que les projets soient appropriés et qu’ils aient un impact positif sur l’environnement et la société.

Engagement envers le Développement Durable : Nous nous sommes engagés à développer des initiatives telles que les refuges pour mangroves et les centres éducatifs. Ces projets visent à promouvoir un développement local durable qui tient compte des besoins des communautés et de l’environnement.

Défis des Entreprises : Certaines entreprises ont rencontré des difficultés pour adopter une approche adéquate en matière de développement durable. Il est crucial de sélectionner des projets qui ont un impact positif sur les communautés locales, en prenant en considération l’environnement et le bien-être social.

Dany : Effectivement, le changement climatique représente un défi majeur, et il est impératif d’agir.

Comment envisager l'avenir ?

Faut-il inverstir dans des solutions tels que les panneaux solaires ?

Plus concrètement , dans quoi devrons-nous investir plus durablement ?

Jovanie : Merci pour cette question. Lors de mon interview sur Gabon24


(Chaine de télévision gabonaise), j’ai discuté de l’architecture rurale, en commençant par la gestion de l’espace, de l’air et de l’énergie. Il est essentiel que les citoyens comprennent que Libreville comporte des zones inadaptées à la construction, presque entièrement saturées d’eau. La préservation de nos écosystèmes, notamment les mangroves, est primordiale pour le développement d’un tourisme durable et pour la protection de notre environnement naturel.

La première étape est la préservation de cet écosystème, essentielle pour développer l’économie de ce secteur à travers l’écologie. Il est également crucial d’améliorer le cadre de vie en réduisant la pression de l’urbanisation sur ces écosystèmes. Nous devons limiter la destruction des mangroves par ceux qui cherchent des terrains pour s’installer. Ensuite, il est nécessaire de changer notre perception de la construction. L’État doit adopter de nouvelles mesures.

Nous bénéficions également de puits d’air naturels présents dans notre environnement. La présence de mangroves partout est une chance. Quand la ville respire pleinement, l’écosystème transpire, contribuant à un climat urbain plus agréable. Ces éléments naturels sont cruciaux pour la régulation de l’air et offrent un cadre de vie plus confortable dans nos habitations.

Les problèmes énergétiques, bien que complexes, ne sont pas insurmontables. Des solutions viables peuvent émerger d’une combinaison de nouvelles technologies, de politiques innovantes et d’une gestion plus efficace des ressources existantes.

L’utilisation de l’énergie solaire pour l’éclairage et les appareils à faible consommation est une stratégie excellente pour atténuer les problèmes énergétiques. Cela réduit la dépendance aux combustibles fossiles, diminue les coûts énergétiques et l’impact environnemental. L’énergie solaire, renouvelable et abondante, est une solution durable pour l’avenir énergétique.

Pour l’éclairage extérieur, par exemple, nous disposons de solutions

telles que les projecteurs solaires, les lampadaires solaires et les éclairages solaires pour l’éclairage public. Nous avons à notre disposition de nombreuses solutions qui peuvent être exploitées.

Nous disposons de nombreuses solutions qui peuvent être exploitées. Cependant, il faut être honnête : développer une industrie n’est pas une mince affaire. Mon expertise en développement durable me permet de saisir qu’une industrialisation respectueuse de l’environnement est cruciale pour notre pays si nous aspirons à un développement durable. Il est donc impératif de promouvoir une économie verte. Pour y parvenir, des financements et des investissements sont nécessaires. Nous devons privilégier l’utilisation de machines à faible consommation énergétique. Il est essentiel de ne pas limiter notre consommation d’énergie aux seuls besoins domestiques, ce qui provoque des baisses de tension et nuit au bon fonctionnement des industries. La gestion de l’énergie est au cœur du problème. Par conséquent, nous devons concentrer nos efforts sur une gestion énergétique et spatiale plus efficace, pour notre propre bien-être.

Dany : Je tiens à vous exprimer ma profonde gratitude pour m’avoir accordé cette longue interview, à la fois instructive et enrichissante. J’espère que les lecteurs y trouveront autant d’intérêt que moi.

L’éducation et la sensibilisation sont primordiales pour inciter les communautés à adopter des pratiques durables et à prendre conscience de l’importance du développement durable face aux défis du changement climatique.

Pour conclure, que puis-je ajouter de plus ?

Appréciez-vous l’art ou la photographie ?

Jovanie : Effectivement, je gère ma page Facebook où je partage mes activités. Vous pouvez la consulter pour découvrir l’individu qui se cache derrière Jovanie.

Découvrez le Podcast

Réseaux sociaux : Linkedin et Twitter



88 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

WAOUUU !

Il y a quelques semaines déjà, jai découvert l’agence Waouuu lors de leur premier évènement. L’accueil, l’organisation, le lieu et la qualité des artistes m’ont grandement impressionnée. L’exposition

コメント


bottom of page