top of page

DOUEYI




Hello, Bonjour, Mbolo (comme on dit au Gabon), chers fidèles lecteurs,

J'ai découvert une marque de confitures, "Made in Gabon", au délicieux nom de DOUEYI qui peut se traduire par "sucré" dans la langue maternelle de son auteur. Ce sont des confitures faites à base de produits purement locaux et récoltés selon les saisons. Du bon bio, sans OGM, sans pesticides. Du naturel !

Si vous êtes comme moi alors vous comprenez mon vif désir de satisfaire ma curiosité et donc d'aller à la rencontre du fondateur des confitures Douéyi.

Et je ne me suis pas gênée. Voici donc un aperçu de l'interview que Jude DITOUGOU NZIENGUI a bien voulu m'accorder.

Dany : Bonjour Jude D. N. Que pouvez-vous nous dire sur vous et votre parcours?

J.D.N. : Je suis titulaire d’un master en Comptabilité finance de l’université D’auvergne Clermont-Ferrand 1. Après mes études en France, je me lance dans l’entreprenariat en intégrant le projet Exodelices porté à l’époque par un grand frère, Cédrick BEKALE. Nous allons ainsi à travers ce projet expérimenter et vivre les réalités d’entreprendre au Gabon. Faire de l’entrepreneuriat m’allait bien car je suis quelqu’un de très indépendant et je suis attaché à ma liberté. Mon rêve a toujours été de travailler à mon compte. Après cinq années de collaboration je quitte le projet Exodelices et crée la ferme agropastorale OGOOUE VALLEY qui est un projet autour de l’aquaculture, l’agriculture et la transformation artisanale.

Dany : Que devons-nous savoir sur Douéyi?

Jude : Les confitures Douéyi sont une composante du projet OGOOUE VALLEY dans sa partie transformation artisanale. Douéyi signifie en langue ipunu : douceur, sucré, savoureux. Nous avons actuellement onze parfums et chacun des parfums porte le nom d’une ethnie du Gabon. Notre objectif à travers ce choix est de valoriser la diversité ethnique de notre pays et montrer que cela est un atout, une richesse. Nous avons aussi tenu à associer chaque parfum à un masque du Gabon. Ainsi, à partir du nom de la confiture en passant par le nom donné à chaque parfum jusqu’au rendu visuel, nous avons tenu à faire un produit typiquement gabonais.

Dany : Comment est né ce projet ?

Jude : Comme je l’ai souligné plus haut, le projet des confitures Douéyi est une sous composante du projet OGOOUE VALLEY dans sa partie transformation artisanale. Toutefois, je pense que la volonté de transformer les aliments dans le but de rallonger leur durée de vie remonte à l’adolescence. En effet, petit j’ai longtemps vécu avec mes grands-parents au village et lorsque venait la saison des mangues, chaque maison en était remplie et il y en avait tellement que le gaspillage était inévitable. Mais aussitôt la saison des mangues passée que le manque se faisait déjà ressentir. A cette époque, j’aurai aimé savourer nos belles mangues juteuses en plein mois de juin. Le même problème se pose toujours en effet quant aux fruits de saison, car comme l’indique leurs noms, ils sont périodiques et, lorsque vient la période d’un fruit en général, le constat fait est que les fruits se gaspillent (Surabondance : l'offre est plus abondante que la demande). Notre objectif est donc de transformer pour éviter le gaspillage mais aussi pour avoir le plaisir de déguster un bon fruit hors saison.

Dany : Enfant, quel était votre rapport au sucre ?

Jude : En général, les enfants aiment les sucreries mais, personnellement, je n’ai pas eu ce rapport au sucre. J’en mets dans mes confitures juste par nécessité de conservation ; raison pour laquelle nous essayons de réduire au maximum la quantité de sucre dans nos confitures. Il faut noter que la plupart de nos fruits tropicaux contiennent déjà assez de sucre d’où la nécessité de ne pas trop en rajouter.

Dany : Comment trouvez-vous l'inspiration ?

Jude : La composition de nos confitures prend en compte plusieurs paramètres tels que le goût, le rendu visuel, les parfums. Raison pour laquelle la plupart de nos confitures contiennent des épices ou des fruits qui jouent le rôle de parfum et qui se présentent bien tels que le coco et le fruit de la passion. Nous tenons à ce que les épices et les fruits que nous mettons dans nos confitures se distinguent nettement à la vue mais aussi au goût.

Dany : Où peut-on trouver ces petits pots, car je vis à l'étranger ? Y a-t-il une possibilité de les avoir auprès d'un distributeur agréé ?

Jude : Nous sommes en plein développement et le client peut déjà retrouver nos confitures au Gabon : à Géant ckdo, au freeshop de l’aéroport de Libreville pour ceux qui voyagent, dans les marchés Graine de Sotrader, au supermarché Wasso d’Avormbam (vers le stade d’agondjé), à l’épicerie « la ferme » sur la route du stade d’Agondjé et à Sam Daron à Port-Gentil. En ce qui concerne l’étranger, notre objectif à moyen terme est d’exporter vers l’Europe, notamment en France, où la demande des produits naturels et artisanaux est en nette progression ces dernières années.

Dany : Un grand merci Jude d'avoir répondu à mes questions. En attendant sa venue à l'International, vous pouvez déjà vous abonner sur leur page instagram. Pour plus d'informations et si vous voulez passer une commande, n'hésitez pas à m'écrire.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page