top of page

ET SI C'ETAIT MOI



"Et si c’était moi", telle est la question qu’il peut nous arriver de nous poser, lorsque nous sommes témoins d’une situation, informés d’une histoire, etc... C’est avec un réel plaisir que je vous présente le premier roman d’une jeune Gabonaise, Jennifer LEWORI "Et si c’était moi", des éditions Obongame. Roman que j’ai pu lire en avant-première et qui m’a permis, ensuite, d’aller à la rencontre de son auteure pour en savoir un peu plus sur ce besoin de raconter et, surtout, faire connaître cette nouvelle romancière au grand public. J’espère vous embarquer et vous faire partager mon enthousiasme dans la découverte de l’univers romanesque de Jennifer, tel que j’ai pu le ressentir au sortir de ma lecture. Êtes-vous prêts à me suivre ? Alors, ne boudons pas notre plaisir… Let’s Go ! Le récit, dès les premières pages, ressemble un peu à une "sitcom".

Le décor est posé et je me dis, je vais bien rire. Puis, au fil de la lecture, je pense Harlequin (tu vois un peu de quoi je parle ?). Et, au final, une sorte de magie, en mode hollywoodien, se déploie et opère. Je me suis sentie comme suivant un film et j’ai apprécié. C’est assez rapidement que je me suis laissée emportée par la qualité de la narration et de l’intrigue. La fluidité de l’écriture. Le style est vraiment simple. La trame est une histoire "classique" et qui ne peut laisser indifférent, la lectrice que je suis et j’espère qu’il en sera de même pour toi, futur lecteur. Le roman peut aisément se ranger dans la rubrique "littérature romantique". Le lecteur va à la rencontre de trois personnages féminins qui ont des rêves, échouent et se relèvent. Un roman sur la vie quoi. Je ne t’en dis pas plus … Hâte-toi de te le procurer et n’hésite surtout pas à le faire connaître. Bonne (future) lecture ! Passons au deuxième volet de cet article, mon interview avec Jennifer LEWORI. Dany : Bonjour Jennifer, pourriez-vous vous présenter à mes lecteurs?

Jennifer : Je suis une jeune dame gabonaise de 37 ans. Partagée entre le Gabon et la France, puisque j'ai grandi en Europe. Cela me pose parfois des problèmes culturels. En effet, il arrive qu'on m'appelle "la Française" dans mon pays d'origine (rires). Je suis une maman de 3 enfants, dont des jumeaux. Chrétienne. Je suis rentrée au Gabon, depuis peu, et j'exerce en qualité de juriste.

Dany : "Et si c'était moi", Pourquoi ce titre ?

Jennifer : Cela fait suite au décès de ma mère qui fut une épreuve douloureuse. Affronter le deuil et parler de ses sentiments n'est pas toujours chose facile. Je me suis donc mise à écrire et à imaginer des personnages comme au cinéma. C'est l'histoire de trois copines: Delphine vivant son rêve américain en tant que stagiaire dans une agence de communication à New York. Puis, Jade et Sara, qui sont (véritablement) les principales actrices de ce roman. Je voulais vivre leurs ressentis à travers leurs histoires où coexistent amitié, jalousie et déchirement. Il ne faut pas se fier aux apparences. La vie est une voyage remplit de turbulences. Ce besoin de s'évader m'a permis de voyager dans l'univers de quelqu'un d'autre et prendre plaisir comme si c'était moi. Une réconciliation avec moi-même, se laisser porter. Il faut savoir que cela m'a prit trois ans pour imaginer des scénarios pour ces demoiselles.

Dany : Je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Je tiens cependant à vous dire que vous m'avez permis, moi aussi, de m'évader le temps d'une lecture et je vous remercie doublement pour ce mini interview et pour cette leçon de vie que j'ai pu ressentir en vous lisant. Chers lecteurs, pour vous le procurer, il suffit de vous rendre dans une des librairies ou de le commander en ligne. Mon but est de vous faire lire ce roman alors rejoignez-moi et encourageons la plume de cette jeune auteure par nos critiques (et) ou nos suggestions. Je remercie une fois de plus @leseditionsbangame. N'hésitez pas à visiter leur réseau social et le site www.leseditionsobangame.fr A bientôt pour un nouvel article !


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page